Artisanat traditionnel de Kanazawa

Les feuilles d’or de Kanazawa

Chaque feuille d’or est réalisée par le martelage de l’or en une très mince couche d’une épaisseur de 0,1 à 0,2 microns qui est si mince qu’elle se désintègre si vous la frottez entre vos doigts. La production de feuilles d’or a commencé à Kanazawa à la fin du 16ème siècle. La famille Maeda, qui dirigeait alors le Domaine de Kaga (régions actuelles d’Ishikawa et...

Les soies Kaga Yuzen

Le terme « Yuzen » désigne une technique traditionnelle de teinture des tissus de soie destinés aux kimonos ou les produits fabriqués à partir de cette technique. Les « Kyou Yuzen » de Kyoto et « Kaga Yuzen » de Kanazawa sont les plus renommés. Les techniques de base du Yuzen ont été conçues au début du 18ème siècle par Yuzensai Miyazaki.

Les broderies Kaga-nui

La technique des broderies de Kanazawa a été développée pour son utilisation sur les hauts des tenues de guerre ainsi que les décorations des kimonos portés par les femmes de la famille Maeda. La broderie Kaga-nui se caractérise par ses motifs représentant en volume les beautés de la nature grâce au savant tissage des fils de soie, d’or et d’argent.

La porcelaine de Kutani

La porcelaine de Kutani actuelle est basée sur la renaissance au début du 19ème siècle de la porcelaine originelle de Kutani qui fut réalisée à partir du milieu du 17ème siècle pendant plusieurs décennies dans le village de Kutani situé dans le sud de la Préfecture d’Ishikawa. Plus tard, cette porcelaine connut la gloire lors de sa présentation à l’Exposition...

Les céramiques Ohi

La céramique Ohi a été introduite en 1666 par Chozaemon Ohi, premier du nom, qui accompagnait le Grand maître de la cérémonie du thé de l’école Urasenke lorsqu’il se rendit au fief du Domaine de Kaga (régions actuelles d’Ishikawa et de Toyama), invité par la famille Maeda. Chozaemon s’établit ensuite à Kanazawa pour servir la famille Maeda.

Les laques Kanazawa Shikki

Comme leur nom anglais « Japan » l’indique, les laques Shikki sont un exemple typique de l’artisanat japonais. La laque japonaise est appliquée de façon répétée sur un bois dur spécialement préparé comme le bois de cyprès ou de zelkova, pour réaliser le Shikki. La famille Maeda, qui dirigeait le Domaine de Kaga (régions actuelles d’Ishikawa et de Toyama) invita au...

Les incrustations Kaga Zogan

Le terme Zogan (incrustation) désigne une technique de sculpture d’un métal de base dans lequel sont incrustés d’autres métaux. Les Kaga Zogan ont été transmises par un artisan du métal qui fut invité par la famille Maeda en vue de développer des techniques de productions de sabres et d’armes. La base métallique est gravée de motifs, comme un emblème familial, et d’autres métaux,...

Les cordelettes Mizuhiki de Kaga

Les Japonais ont coutume de décorer leurs cadeaux avec des cordelettes appelées Mizuhiki. Elles consistent en une chaîne réalisée par la torsion d’une longue et mince feuille de papier combinée avec des algues et de l’argile blanche et durcie à la colle. Les Mizuhiki de Kaga emploient des feuilles d’or et d’argent en abondance et sont habilement tressées en forme de pin,...

Les parapluies traditionnels Wagasa de Kanazawa

Les Wagasa sont des parapluies traditionnels japonais au manche et à l’armature en bambou sur laquelle du papier japonais Washi a été tendu. Même si les parapluies de style occidental les ont remplacés dans la vie quotidienne, ces parapluies traditionnels restent indispensables lors des cérémonies du thé ou des danses traditionnelles.

Le papier Japonais de Futamata

Futamata est situé dans les montagnes de Kanazawa où la production de papier japonais a débuté il y a 400 ans, principalement pour le Domaine de Kaga, sous la protection de la famille Maeda. Les matériaux utilisés sont des fibres d’arbres appelées Kozo, Mitsumata, Gampi et les fabricants consacrent beaucoup de temps à leur ébullition, filtrage manuel et séchage.

L’artisanat du paulownia

Avant l’apparition des dispositifs de chauffage à pétrole ou électriques, le Kirihibachi, moyen de chauffage traditionnel japonais en bois de paulownia de Kanazawa était populaire dans l’ensemble du pays. Les principales raisons en étaient la facilité d’obtenir les matériaux à cette époque et l’emploi des techniques de la laque dorée Makie pour les Kirihibachi.

Les jouets locaux

Les jouets locaux réalisés pour les enfants ont toujours été familiers aux gens de Kanazawa comme porte-bonheur. Ces jouets traditionnels se caractérisent par leur simplicité alliée à une beauté raffinée. On trouve parmi ces jouets les poupées Kaga comme les têtes de lion ou les pompiers traditionnels Kaga Tobi effectuant leur danse acrobatique, les Hachiman okiagari koboshi (poupées rondes) et les Komekui nezumi (souris mangeant le riz).

Les mouches de pêche de Kaga

La famille Maeda qui dirigeait le Domaine de Kaga (régions actuelles d’Ishikawa et de Toyama) à l’époque féodale, encouragea la pêche en rivière pour l’entraînement du bas du corps de ses guerriers. A l’époque, afin de pêcher le sweetfish, les mouches de pêche étaient réalisées avec de très petites plumes pour imiter les insectes volants au-dessus de la surface de l’eau. Actuellement,...